mal de ventre ostéopahie

Maux de ventre et problèmes de digestion – Ostéopathe Bron

« L’ostéopathe ? C’est celui qui fait craquer les os, non ? » Pas tout à fait !

 

Bien souvent les personnes qui connaissent mal l’ostéopathie pensent que les ostéopathes travaillent uniquement sur les articulations, particulièrement la colonne vertébrale. Certains associent même parfois l’ostéopathie à une technique qui consiste à faire « craquer » les articulations. Mais l’ostéopathie va bien au delà de ça. Il s’agit, non pas d’une technique, mais d’une thérapeutique avec sa philosophie propre et sa vision globaliste (ou holistique) de l’être humain.
L’ostéopathie repose sur le grand principe que la vie c’est le mouvement. L’ostéopathe s’attachera donc à regarder l’ensemble du corps de son patient, à la recherche de zones qui auraient perdu une partie de leurs capacités de mouvement. Le traitement de ces zones pourra se faire de multiples façons, notamment par des techniques « douces » (en opposition aux techniques « qui font craquer »). A ce titre, l’ostéopathe pourra intervenir sur d’autres tissus que les articulations, notamment sur les organes et les viscères, dont le tube digestif.

 

Pour quelles raisons l’ostéopathe travaillerait-il sur mon ventre ?

 

Comme expliqué précédemment, l’ostéopathe cherche des zones dans le corps qui ont perdu leur capacité de mouvement. Les viscères doivent pouvoir glisser les uns par rapport aux autres. Au niveau du tube digestif, ils doivent pouvoir se dilater pour laisser passer le « bol alimentaire ». La conservation d’un mouvement correct des viscères en garantit le bon fonctionnement d’un point de vue mécanique mais aussi vasculaire et neurologique. En effet, quand le sang et les informations circulent correctement, cela assure l’apport de nutriments et d’oxygène aux tissus et permet une récupération efficace des déchets à éliminer.

Dans certains cas, les viscères vont perdre leur capacité de mouvement ce qui va engendrer des dysfonctionnements. Les réactions inflammatoires peuvent créer des accolements entre les fascias (membranes fibreuses que l’on trouve dans l’ensemble du corps et qui entourent notamment les viscères) altérant ainsi les plans de glissement. Les infections et les opérations chirurgicales sont particulièrement sources d’adhérences. Ainsi, l’ostéopathe s’attachera bien souvent à travailler les zones de cicatrices, pour assouplir au maximum les adhérences et restaurer un meilleur mouvement. Voilà en partie pourquoi l’ostéopathe vous pose des questions au sujet de vos antécédents médicaux et chirurgicaux.

En ce moment, on parle beaucoup des intolérances alimentaires aux protéines de lait de vache et au gluten, qui toucheraient de plus en plus de monde. Sans aller jusqu’à parler de réelle intolérance, il est vrai que la qualité de l’alimentation et de l’hydratation jouent un rôle important dans la qualité des tissus digestifs. Une alimentation « trop agressive » pour le tube digestif va entraîner une inflammation plus ou moins chronique de la muqueuse de celui-ci, source potentielle de nombreux maux (troubles digestifs, maux de ventre mais aussi douleurs multiples des articulations, douleurs tendineuses…). Bien souvent, la réalisation d’examens complémentaires n’est pas concluante : « tout va bien, vous n’avez rien ! ». Pourtant les maux sont bien réels. Ces maux inexpliqués médicalement, sont souvent étiquetés sous le terme de « colopathie fonctionnelle ».

L’ostéopathe est amené à travailler sur votre ventre en cas de troubles à ce niveau-là, ce qui semble logique, mais, dans certains cas, il travaillera dessus même si vous ne ressentez aucune perturbation digestive. En effet, une perte de mobilité au niveau du ventre peut rester asymptomatique localement mais entraîner des troubles plus ou moins à distance, par exemple venir tirer sur la colonne vertébrale et entraîner des maux de dos. Cela a aussi bien souvent un impact sur le diaphragme, entraînant une modification de la façon de respirer et tout un tas de mécanismes d’adaptation et de compensation. Ne soyez donc pas étonné si vous venez pour un torticolis et que l’ostéopathe vous « triture » le ventre ! De même, si vous consultez pour des perturbations digestives, l’ostéopathe ne travaillera sans doute pas que sur votre ventre. Un travail sur le crâne ou sur la colonne vertébrale (entre autres) pourront être nécessaires, notamment du fait du lien neurologique qu’il y a entre ceux-ci et les viscères.

Author Info

Marie-Line Chatelle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire