Blocages récurrents : quelles solutions ? – Ostéopathe Bron

Vous avez tendance à souvent vous « bloquer » le dos ? En tant qu’ostéopathe, je vous donne quelques pistes pour limiter les risques que cela survienne.

Améliorez votre hygiène de vie

Tout d’abord adoptez une hygiène de vie plus saine. Ce changement d’hygiène de vie passe par l’amélioration en quantité et/ou en qualité de l’alimentation, de l’hydratation et du repos mais également par la pratique d’une activité physique régulière (avec un bon échauffement et des étirements à la clef !). Je vous conseille vivement de ne pas vous arrêter là et d’intégrer dans votre quotidien la pratique de certaines techniques qui aident à améliorer la gestion du stress comme la méditation, le yoga ou encore la sophrologie. Le stress n’est pas simplement une idée que l’on a dans la tête mais c’est un phénomène  physique qui, s’il est répété et mal géré, peut s’inscrire et s’ancrer dans le corps. Il est très souvent à l’origine de nombreux maux. Cherchez à adopter un fonctionnement plus harmonieux, en étant plus à l’écoute de vous-même et des signaux que votre corps vous envoie régulièrement, afin de pouvoir y donner une réponse appropriée. Ne tirez pas trop sur la corde, pensez à ralentir le rythme et prenez le temps de respirer !

Consultez un ostéopathe, à titre curatif mais aussi et surtout en préventif

Pensez à consulter votre ostéopathe en cas de gros traumatisme pour que celui-ci laisse le moins de séquelles possible dans votre corps. Je vous conseille également de faire des séances d’ostéopathie à titre préventif, environ 2 fois par an, même si vous n’avez pas de douleur particulière. L’ostéopathe va aider votre corps à conserver ou à retrouver ses capacités d’adaptation aux contraintes du quotidien, de façon à éviter au mieux les potentiels blocages et blessures futures.

Consultez des professionnels de santé ayant une vision holistique de l’être humain

Dans le même ordre d’idée, toutes les médecines holistiques (médecine chinoise ou ayurvédique, acupuncture, phytothérapie, homéopathie…), qui considèrent l’être humain dans sa globalité corps-esprit, et voient le patient comme une personne plutôt qu’un porteur de symptôme, sont à envisager pour maintenir votre état de santé. La meilleure des médecines serait celle qui vous permettrait de rester en santé, plutôt que celle qui « guérirait » votre maladie.

En conclusion

Pour faire une maladie il faut un agent agresseur et un terrain. Vous devez donc « cultiver » votre terrain de façon à le rendre apte à combattre tout agent agresseur qui viendrait à se présenter à lui. Votre corps, en bonne santé, possède les ressources en lui pour y faire face. Il aura simplement besoin parfois d’un petit coup de pouce extérieur (celui d’un ostéopathe ou d’un autre médecin holistique par exemple) pour conserver ses capacités d’adaptation, rester dans la physiologie et ne pas tomber dans la maladie. N’oubliez pas qu’il vaut toujours mieux prévenir que guérir !

Author Info

Marie-Line Chatelle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire