Maux de tête et ostéopathie

Beaucoup de patients pensent que l’ostéopathie agit uniquement sur les douleurs de dos mais son champ d’action est en réalité bien plus vaste. Vous pouvez, par exemple, consulter un ostéopathe pour des problèmes de migraines ou de maux de tête récurrents.

 

Maux de tête d’origine organique ou fonctionnelle ?

 

Les maux de tête peuvent avoir de multiples origines et il appartiendra à l’ostéopathe de tenter d’en trouver la cause. Il faudra d’abord éliminer les maux de tête d’origine organique, c’est-à-dire en lien avec une maladie. En effet, le mal de tête peut être le symptôme d’une pathologie plus ou moins grave, nécessitant une prise en charge médicale. En cas de doute, sur une potentielle origine organique, votre ostéopathe vous réorientera vers votre médecin traitant, afin d’effectuer les examens complémentaires nécessaires et de proposer le traitement médical adapté.

De façon générale, il faudra se méfier face à des maux de tête d’apparition récente ou de caractère inhabituel, permanents, ne cédant pas à la prise d’antalgiques classiques (paracétamol : Doliprane par exemple) et présents dès le matin au réveil. La présence de fièvre orientera vers une origine infectieuse.

Si l’on s’oriente sur une origine d’ordre fonctionnel, c’est-à-dire sur un simple dysfonctionnement sans réelle atteinte des structures, l’ostéopathe pourra intervenir sur les maux de tête.

 

Les différents types de maux de tête

 

Il existe différents types de maux de tête, dont :

  • la migraine : elle touche en général la moitié du crâne et est souvent précédée de signes annonciateurs (troubles visuels, sensations de picotement dans les mains ou sur le visage…). Elle s’accompagne classiquement d’une phono-photophobie (les bruits et la lumière sont insupportables). Elle s’explique par un dysfonctionnement d’ordre vasculaire.
  • la névralgie d’Arnold : le nerf d’Arnold passe entre l’occiput (os de la base du crâne) et la 1ère vertèbre cervicale. Il peut être comprimé pour diverses raisons (arthrose, réaction inflammatoire locale, contracture musculaire, blocage articulaire…), ce qui donnera une douleur le long de son trajet, c’est-à-dire de l’arrière de la tête, latéralisée du côté du nerf pincé, longeant la courbure du crâne d’arrière en avant jusqu’en direction du front.
  • la céphalée de tension : le terme de céphalée est un terme générique pour désigner les maux de tête. La céphalée de tension est en lien avec un stress important répété au quotidien. Elle se manifeste la plupart du temps dans les périodes où on relâche le stress, classiquement le week-end ou pendant les vacances, si le stress est en lien avec l’activité professionnelle.

 

Les causes possibles des maux de tête fonctionnels

 

  • Mal de tête d’origine vertébrale et posturale : bien souvent des tensions excessives ou mal réparties au niveau de la colonne vertébrale, particulièrement au niveau des cervicales, pourront remonter jusqu’au crâne et engendrer des maux de tête. Les déséquilibres de type scoliose ou une différence de longueur de jambes, par exemple, peuvent être des facteurs favorisants puisqu’ils causent une asymétrie de la posture.
  • Mal de tête post-traumatique physique : un traumatisme physique important peut être à l’origine de maux de tête. Il peut s’agir par exemple d’un accident de voiture avec coup du lapin ou bien d’un traumatisme crânien. Une chute violente sur les fesses peut également être à l’origine de maux de tête, l’onde de choc remontant jusque dans le crâne. Certaines interventions chirurgicales, même si elles ne sont pas des « traumatismes » au sens propre du terme peuvent avoir le même genre d’impact qu’un choc. Une intervention sur la mâchoire ou sur les dents pourra dans certains cas être à l’origine de maux de tête.
  • Mal de tête post-traumatique émotionnel : par « traumatisme » on sous-entend souvent « physique » mais un traumatisme d’ordre émotionnel peut lui aussi avoir des répercussions importantes sur l’organisme, engendrant des tensions qui s’ancrent profondément dans le corps, d’autant plus profondément si la gestion du choc émotionnel est mal faite.
  • Mal de tête d’origine digestive
  • Mal de tête d’origine hormonale

 

Traitement des maux de tête fonctionnels

 

L’ostéopathe vous questionnera puis analysera l’ensemble de votre corps pour tenter de déterminer ce qui explique vos maux de tête. Il est rare de trouver une cause unique. Bien souvent différents facteurs sont associés, ce qui peut rendre la tâche complexe. Plusieurs séances sont parfois nécessaires et l’ostéopathe pourra vous conseiller de consulter d’autres professionnels de santé en complément des séances d’ostéopathie. Il pourra, par exemple, vous orienter vers un podologue en cas de déséquilibre postural, un dentiste ou un orthodontiste si vous avez des problèmes d’occlusion ou que vous grincez des dents la nuit, un psychologue si le trouble semble plutôt d’ordre émotionnel, un sophrologue si vous avez du mal à gérer votre stress, un naturopathe ou encore un acupuncteur pour améliorer votre « terrain »…

Si l’origine de vos maux de tête est d’ordre mécanique, alors l’ostéopathe pourra agir dessus. Bien souvent, une action sur les vertèbres dorsales hautes ou sur les cervicales permettra de soulager les tensions au niveau du crâne. Parfois, un travail sur l’appareil digestif (et plus largement sur le système viscéral) s’avérera nécessaire, à visée d’amélioration de l’élimination des toxines qui, quand elles sont présentes en trop grandes quantités dans le sang, peuvent favoriser certains symptômes tels que les maux de tête. Dans d’autres cas, l’ostéopathe travaillera directement sur le crâne.

Author Info

Marie-Line Chatelle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire