ostéopathe bébé bron

Ostéopathe pour bébé à Bron

 

 

 

Vous venez d’avoir un bébé et peut-être vous a-t-on conseillé de consulter un ostéopathe. Vous vous posez un certain nombre de questions à ce sujet. Vous trouverez dans cet article quelques informations pour vous éclairer sur l’intérêt de l’ostéopathie chez le nourrisson.

Pourquoi emmener mon bébé en consultation chez un ostéopathe ?

Durant la grossesse, le petit corps de votre bébé est soumis à rude épreuve. Il peut subir des compressions ou des malpositions plus ou moins prolongées de différentes parties de son corps.

A cela s’ajoutent les contraintes subies au moment même de l’accouchement, contraintes pouvant être augmentées en cas d’utilisation d’instruments tels que des forceps, des spatules ou une ventouse. Ceux-ci peuvent entraîner une déformation crânienne.

Vous pouvez consulter un ostéopathe si votre tout-petit souffre de troubles particuliers, mais vous pouvez également consulter pour faire un bilan ostéopathique, afin de vous assurer que tout fonctionne au mieux chez votre enfant.

Les symptômes

Voici une liste, non exhaustive, des symptômes qui peuvent vous amener à consulter un ostéopathe pour votre nourrisson  :

  • Troubles digestifs tels que coliques du nourrisson, constipation, gaz, régurgitations excessives ou encore reflux gastro-œsophagien. Ce dernier peut perturber le sommeil de votre bébé et entraîner dans certains cas des troubles respiratoires.
  • Torticolis congénital : Si votre enfant tient sa tête inclinée d’un côté  et qu’il tourne celle-ci toujours du même côté, il peut s’agir d’un torticolis congénital. En position allongée sur le dos, votre bébé reste appuyé sur une partie seulement de l’arrière de son crâne, ce qui entraîne dans le temps un aplatissement de cette dernière, puisque le crâne du nourrisson est très malléable. On parle alors de plagiocéphalie. Il ne faut pas trop attendre avant de prendre cela en charge, au risque de conserver une déformation du crâne, qui pourra par la suite poser d’autres problèmes, de type scoliose, troubles ORL, orthodontiques ou encore ophtalmologiques. Un travail complémentaire avec un kinésithérapeute sera parfois nécessaire pour venir à bout du torticolis congénital.
  • Troubles ORL chroniques tels que otites, rhinites, laryngites à répétition.
  • Déformation du crâne : En dehors de la cause précédemment citée (torticolis), une déformation du crâne peut être liée à une mauvaise position du bébé in utero ou encore à un passage compliqué dans le bassin de la maman au moment de l’accouchement, ayant pu nécessiter l’utilisation de forceps, spatules ou ventouse.
  • Troubles du sommeil, enfant agité, qui pleure beaucoup et dort peu (le traitement visant l’amélioration du sommeil sera alors autant bénéfique pour l’enfant que pour les parents !).

A quel âge consulter ?

Idéalement, vous pouvez emmener votre nourrisson  en consultation pour faire un bilan dès les premières semaines de sa vie. Puis, et ce en fonction des éventuels symptômes,  aux différents stades de son développement psychomoteur (passage à la position assise ou 4 pattes, début de la marche… avec les chutes et traumatismes qui en découlent !).

Combien de séances faudra-t-il faire ?

La structure corporelle du nourrisson étant encore très malléable, les résultats d’une séance d’ostéopathie peuvent se faire sentir très rapidement. Parfois une seule séance suffira. Dans d’autres cas, 2 à 4 séances seront nécessaires.

Il faudra parfois une prise en charge pluridisciplinaire (séances de kinésithérapie, traitement médical…).

Combien ça coûte ?

Au cabinet d’ostéopathie, situé au 150 rue de la Pagère à Bron, une séance d’ostéopathie pour les enfants de 0 à 7 ans coûte 40 euros.

La sécurité sociale ne rembourse pas l’ostéopathie. En revanche, de plus en plus de mutuelles remboursent une partie des séances. Pensez donc à vous renseigner auprès de votre complémentaire. L’ostéopathe, qui aura traité votre enfant, vous délivrera une facture en fin de séance. Il vous suffira de transmettre celle-ci à votre mutuelle pour obtenir le remboursement.

Author Info

Marie-Line Chatelle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire