Mal de dos, blocage, lumbago, torticolis, ostéopathe

Torticolis et lumbago – Ostéopathe à Bron

« Pourquoi est-ce que je me bloque régulièrement le dos sans raison apparente ? »

torticolis-lumbago-blocage-ostéopathe-BronVoici une question que l’on me pose souvent dans mon cabinet d’ostéopathie à Bron et nombre de mes patients me consultent pour ce type de blocage de la colonne vertébrale particulièrement douloureux et handicapant. On parle de lumbago lorsque le bas du dos est touché ou de torticolis quand il s’agit du cou. Oui, mais cela ne constitue pas un diagnostic à proprement parler : cela traduit simplement une contracture musculaire réflexe contre laquelle il est impossible de lutter et qui explique cette posture asymétrique bien particulière que l’on observe dans le lumbago et le torticolis.

Bien souvent le blocage survient alors qu’aucun effort particulier n’a été fait, aucun mouvement inhabituel, il n’y a pas eu de traumatisme non plus. Cela arrive généralement le matin, à froid, quand le corps n’est pas encore bien réveillé, typiquement dans la salle de bain en se lavant ou en se séchant les cheveux. C’en est presque frustrant de se bloquer sur ce type de mouvement anodin, sans raison apparente ! On préférerait avoir fait un effort violent, cela justifierait au moins la douleur ! Lors de mes séances d’ostéopathie, lorsque j’interroge mes patients, ils utilisent souvent le terme de « faux-mouvement ». Mais qu’est-ce qu’un faux-mouvement ? Ce mouvement vous le faites tous les jours et d’habitude ça se passe très bien…

 

La notion de « terrain »

hygiène de vie - terrain - torticolis - lumbago - blocage - ostéopathe - ostéopathie - bronSelon moi, la réponse réside dans ce qu’on appelle le « terrain ». Qu’entend-on par ce terme qui vous évoque peut-être plutôt le foot ou l’agriculture ?!  Le terrain correspond à l’état général du corps (corps compris dans son ensemble, à la fois physique et psychique). Cet état de corps repose sur votre nature-même mais il est aussi influencé par votre vécu, votre hygiène de vie, votre environnement extérieur. Il s’agit d’un état fluctuant, qui recherche sans cesse une harmonie de fonctionnement, un équilibre. L’équilibre ne peut pas être maintenu de façon constante, il s’agit plutôt d’un point autour duquel on oscille en permanence. Selon l’état dans lequel vous êtes à l’instant T, votre corps pourra plus ou moins bien s’équilibrer en s’adaptant comme il le peut aux contraintes qui s’exercent sur lui. Le blocage consécutif au « faux-mouvement » survient bien souvent dans des périodes où le corps est fragilisé, en cas de fatigue, de surmenage, de stress, mais également aux changements de saison. Dans ces moments-là, le corps a du mal à s’adapter aux contraintes du quotidien, il est moins flexible.

 

Lors de mes consultations d’ostéopathie dans mon cabinet de Bron, on me dit souvent qu’il n’y a eu aucun facteur déclenchant, si ce n’est ce fameux « faux-mouvement », mais en interrogeant mes patients, je retrouve parfois un choc non pas physique mais psychologique. Et le psychologique joue concrètement sur le corps physique. La douleur n’est pas uniquement dans votre tête, elle est bien réelle et s’inscrit dans votre corps.

Dans d’autres cas, il y a bien eu un choc physique quelque temps avant l’épisode de blocage mais celui-ci est apparu sans importance, n’ayant alors pas amené à consulter un ostéopathe, ou est simplement sorti de la mémoire du patient, qui ne le met pas en lien avec son actuel blocage.

Parfois on ne retrouve aucun traumatisme récent, c’est simplement l’accumulation des contraintes au quotidien demandant au corps de sans cesse s’adapter, qui peut finir par aboutir à un blocage du système. Le corps fait au mieux pour trouver, dans la mesure de ses capacités, un mode de fonctionnement confortable et sans douleur, de la façon la plus économique en énergie possible. Eh oui, le corps lui aussi cherche à faire des économies d’énergie !

Alors pourquoi le corps va-t-il finir par puiser dans ses réserves d’énergie et aboutir à ce blocage, que constituent le lumbago et le torticolis, et à cette douleur aiguë ?  Plusieurs éléments influencent le fonctionnement du corps et peuvent le rendre de moins en moins adaptable aux contraintes quotidiennes.

 

Les éléments qui fragilisent le corps

  • traumatisme - terrain - torticolis - lumbago - ostéopathe - ostéopathie - BronLes antécédents traumatiques : le corps conserve bien souvent des traces des différents traumatismes vécus, même si ceux-ci ne laissent pas forcément de séquelles douloureuses et même s’il n’y a pas eu de lésion apparente. Ces traumatismes peuvent être plus ou moins violents (allant de l’accident de voiture à la chute plus ou moins bien rattrapée dans les escaliers, une marche loupée, un choc de la tête contre une poutre…) et causer ou non une lésion visible de la structure. Même si nombre de traumatismes ont tendance à être occultés par votre mémoire ou que « tout était normal sur la radio », cela ne veut pas dire que le corps n’a pas été ébranlé. Il ne faut donc pas négliger l’impact de l’accumulation de ces différents événements traumatiques sur votre corps. D’où notamment l’intérêt de consulter un ostéopathe de façon régulière afin de s’assurer que tout puisse fonctionner au mieux.

NB : Même si nous évoquons ici les traumatismes d’ordre physique, il ne faut pas non plus négliger les traumatismes psychiques, qui eux aussi peuvent laisser des traces dans le corps. De plus, tout antécédent de maladie (infectieuse notamment) ou de chirurgie pourrait être considéré comme un traumatisme physique, laissant lui aussi des traces dans le corps, qui pourront être travaillées par votre ostéopathe (travail des cicatrices entre autres).

 

  • Les « micro-traumatismes » répétés :
    • Mouvements mal réalisés, mouvements répétitif (travail à la chaîne notamment)
    • Mauvaise posture et immobilité prolongée (travail devant l’ordinateur par exemple)
    • Mauvais équipement (ergonomie du poste de travail, chaussures utilisées pour courir, matelas…)

Ici encore, selon votre activité professionnelle ou sportive, il sera particulièrement judicieux de consulter un ostéopathe régulièrement, à titre préventif.

 

  • Une mauvaise hygiène de vie :hygiene de vie-terrain-torticolis-lumbago-ostéopathe-ostéopathie-Bron
    • Alimentation déséquilibrée et manque d’hydratation
    • Exposition importante à des éléments toxiques (alcool, tabac, médicaments, pollution…)
    • Manque de sommeil ou sommeil de mauvaise qualité
    • Manque d’activité physique
    • Stress récurrent

 

 

Vous trouverez dans l’article suivant les solutions que je vous propose pour améliorer votre « terrain » et prévenir ces épisodes de blocage car il vaut toujours mieux prévenir que guérir ! Et c’est l’une des « devises » de l’ostéopathie.

Author Info

Marie-Line Chatelle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire