Ostéopathe sportif bron

Ostéopathe pour sportif à Bron

L'ostéopathe et le sportif

L’ostéopathe et le sportif

Le sportif sollicite son corps de façon importante (particulièrement les articulations, les ligaments, les muscles, les tendons), en réalisant des mouvements de façon répétée, parfois dans de grandes amplitudes. Il a ainsi un risque plus élevé de blessure, par rapport à une personne lambda. Ce risque est parfois augmenté chez les sportifs amateurs qui n’ont pas forcément la même hygiène de vie que les sportifs professionnels, qui eux sont bien encadrés, par des coachs et des professionnels de santé. Une alimentation mal adaptée, un manque d’hydratation, une insuffisance d’échauffement ou d’étirements… sont autant de facteurs aggravant le risque de blessure.

En règle générale, le sportif connait bien son corps. Pour un même dysfonctionnement, un sportif et une personne lambda ne ressentiront pas forcément la même gêne. Le moindre petit grain de sable dans l’engrenage pourra avoir des répercussions importantes sur le geste du sportif. L’ostéopathe devra opérer un « réglage » fin et minutieux des articulations de son patient, pour lui redonner aisance et confort dans sa pratique sportive.

La prise en charge du patient doit être globale et se faire en collaboration avec d’autres professionnels : les professionnels du sport tels que les coachs sportifs et les professionnels de santé (médecins, masseurs-kinésithérapeutes, nutritionnistes, podologues…).

Action curative de l’ostéopathie : gagner du temps dans la guérison

Améliorer la récupération après une entorse grâce à l'ostéopathie

Entorse et ostéopathie

Si vous souffrez de pathologies liées à votre pratique sportive, qu’elles soient temporaires ou récurrentes, telles que des problèmes d’entorse, de tendinite, d’aponévrosite ou encore de périostite, vous pouvez consulter un ostéopathe afin d’accélérer le processus de guérison et de limiter les séquelles par la suite.

L’ostéopathe travaillera à restaurer un fonctionnement normal de vos articulations, pour harmoniser les contraintes exercées sur les tissus osseux, ligamentaires, et musculo-tendineux. Outre le travail purement mécanique des articulations, l’ostéopathe agira également sur l’amélioration de la circulation sanguine pour améliorer l’apport des éléments essentiels à la cicatrisation et évacuer les éventuels œdèmes. Il agira aussi d’un point de vue neurologique, en améliorant la proprioception, c’est-à-dire la sensibilité profonde, qui permet au cerveau de savoir dans quelle position se situent les différentes articulations, limitant ainsi le risque de nouvelle blessure.

 

Action préventive de l’ostéopathie : prévenir plutôt que guérir et améliorer les performances

Le sportif peut consulter un ostéopathe pour réaliser un bilan, sans avoir de plainte particulière.

Un des avantages de cette prise en charge préventive est qu’en l’absence de douleur aiguë les manipulations sont plus faciles à mettre en place et l’on peut effectuer un réel travail de fond, plutôt que se focaliser sur le symptôme, en cherchant simplement à soulager la douleur. Un réglage fin de la mécanique du corps peut alors être effectué : amélioration de la mobilité globale du corps (aisance, amplitude et fluidité du mouvement), mais également stimulation de la circulation sanguine, des fonctions respiratoire, digestive, urinaire… Ceci favorise une amélioration de la qualité tissulaire, notamment des muscles, en vue d’augmenter les performances et les capacités de récupération corporelle. Cela permet aussi de prévenir d’éventuelles blessures. En agissant également sur le système nerveux, l’ostéopathie permet d’affiner la perception de son propre corps et aide à trouver une posture équilibrée, confortable et peu coûteuse en énergie.

Faut-il s’arrêter de faire du sport après une séance d’ostéopathie ?

Idéalement, il est souhaitable de laisser le corps « au repos » pendant 48h suite à une séance d’ostéopathie pour lui permettre de réagir au mieux aux ajustements qui ont été mis en place et favoriser l’efficacité du traitement dans le temps. Je vous conseille donc, dans la mesure du possible, de réaliser vos bilans ostéopathiques au moment de vos vacances ou lors de vos périodes de repos sportif. Cependant, si vous n’avez pas la possibilité de vous arrêter, l’ostéopathe adaptera son traitement, de façon à limiter la demande en énergie à votre corps.

 

 

Author Info

Marie-Line Chatelle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire