Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une thérapie manuelle, qui considère l’Homme dans sa globalité.

Elle repose sur les capacités propres du corps à s’auto-réguler, sans faire appel à des agents extérieurs, tels que les médicaments.

L’ostéopathe est une sorte de « mécanicien » du corps.

Grâce à sa connaissance de l’anatomie et de la physiologie humaines, il cherche à redonner une mobilité correcte à la structure corporelle pour en garantir un fonctionnement harmonieux et prévenir la survenue de troubles.

L’ostéopathie considère que la vie est mouvement, c’est pourquoi elle cherche à redonner du mouvement aux structures qui en ont perdu, en agissant sur les micro-mouvements (en opposition aux macro-mouvements sur lesquels travaillent les kinésithérapeutes).

Restaurer une bonne mobilité des structures revient à en redonner une bonne innervation et une bonne vascularisation (apport de nutriments et d’oxygène, évacuation des déchets), ce qui contribue à rendre les tissus sains et favorise le processus de cicatrisation et la lutte contre les phénomènes inflammatoires.

L’ostéopathie agit sur des pathologies d’ordre fonctionnel, en opposition aux pathologies organiques, qui elles nécessitent une prise en charge médicale « traditionnelle » (d’où la nécessité d’établir un diagnostic différentiel avant d’entamer tout traitement ostéopathique). Cependant, l’ostéopathie peut très bien agir sur des pathologies organiques, en complément des traitements médicaux, dans le but de redonner un certain confort au patient et de favoriser sa guérison.

Enfin, l’ostéopathie cherche à trouver la cause du symptôme : le travail de l’ostéopathe ne se fera donc pas forcément sur la zone porteuse du symptôme mais plus ou moins à distance de celle-ci, puisque le corps fonctionne comme un tout (toute perte de mobilité d’une zone corporelle peut se répercuter sur d’autres zones, en entraînant des mécanismes d’adaptation et de compensation : modification de la posture par exemple).

Quelles sont les techniques que j’utilise ?

Lors de mes séances, et en fonction des besoins, j’ai à ma disposition diverses techniques : des techniques musculo-squelettiques (« cracking » mais également techniques « douces »), ainsi que des techniques viscérales et crâniennes.

Combien de séances d’ostéopathie ?

Le nombre de séances d’ostéopathie nécessaire à l’amélioration du trouble pour lequel vous consultez est variable : dans certains cas une seule séance suffit, mais parfois plusieurs séances peuvent être nécessaires, surtout si le trouble est présent depuis longtemps (un travail de fond est à réaliser).

Même si vous ne ressentez pas de douleur particulière, il est intéressant de réaliser des bilans ostéopathiques régulièrement, de façon à prévenir la survenue de perturbations.

Pour le comprendre, on peut utiliser une image simple :

« Si vous faites réviser votre voiture régulièrement, pourquoi ne pas en faire de même avec votre corps ? »

L’ostéopathe, tout comme le mécanicien, se chargera de faire quelques réglages pour que tout puisse fonctionner au mieux et le plus longtemps possible.

Il est en général conseillé de faire un ou 2 bilans par an, voire un par trimestre pour les sportifs ou pour les personnes qui sollicitent beaucoup leur corps (travail physique notamment).

Author Info

Marie-Line Chatelle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire